Professionnels

Chers professionnels, n'hésitez pas à nous rejoindre. Vous connaissez mieux que nous cette pathologie et nous avons vraiment besoin de votre aide !

 

HENDRICKX Emilie Psychomotricienne D.E 8 rue Emile Peynot 89100 SENS 03-86-64-27-15

 

La prise en charge psychomotrice est nécessaire et complémentaire à la prise en charge en kinésithérapie. Les activités proposées favorisent le développement de l’aisance corporelle, des sensations et perceptions corporelles et de la construction du schéma corporel à travers diverses expériences sensori-motrices. L’objectif étant de favoriser, stimuler le contrôle tonico-moteur pour que l’enfant puisse réaliser de plus en plus de gestes avec le côté du corps qui est lésé et de plus en plus précis. Les activités sont proposées pour le développement des coordinations motrices au niveau des membres supérieurs et inférieurs.

1 – Activités pour les membres supérieurs

- déliement digital pour la souplesse des doigts, travail sans objets : opposition des doigts, pianotage… - manipulation d’objets de textures, tailles et poids différents : presser une balle… - coordinations oculo-manuelles : encastrements, puzzles, enfilage de perles, graphisme… - coordinations oculo-motrices : essentiellement travail avec les ballons de tailles différentes : rattraper, lancer, faire rouler, taper sur…

2 – Activités pour les membres inférieurs

- prise de conscience des sensations sous le pied : faire des mouvements circulaires avec les pieds sur des balles de textures différentes - prise de conscience des appuis par un travail d’équilibre à l’aide de planches, de sacs de graines, de coussins, du gros ballon en s’asseyant dessus… - avec le ballon : le faire rouler, shooter…

3 – Activités pour la coordination globale et l’aisance du corps

- A l’aide de parcours, se déplacer de différentes façons : à 4 pattes, marcher sur des supports variés, sauter… - Avec le gros ballon, se mettre dessus sur le ventre et prendre conscience de l’équilibre grâce aux appuis des mains et des pieds…

 

Cette liste d’activités n’est pas exhaustive, beaucoup d’autres exercices peuvent être crées en fonction des besoins de l’enfant. Lors de toutes ces activités il faut rappeler si besoin à l’enfant d’utiliser son côté déficitaire et de trouver avec lui la façon la plus adaptée pour qu’il coordonne les deux côtés du corps et soit de plus en plus autonome dans ses gestes.

 

Emilie HENDRICKX

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×