A qui s'adresser ?

Voici les démarches à suivre :

Tout d'abord, contactez votre médecin qui demandera une prise en charge à 100% auprès de la sécurité sociale

 


Mettre en place des rééducations adaptées :


Les soins peuvent être dispensés soit en libéral:

Le médecin de rééducation fonctionnelle ou neuropédiatre : Il est chargé de coordonner le projet rééducatif de l'enfant car des compétences se chevauchent entre les différents professionnels énumérés ci-dessous. C'est lui qui conseillera le ou les professionnels à voir en fonction de l'hémiparésie de l'enfant. L'autre mission spécifique du médecin de rééducation fonctionnelle est le suivi neuro-orthopédique de l'enfant afin de tout mettre en œuvre pour prévenir les éventuelles complications orthopédiques qui sont fréquentes chez les enfants hémiparétiques et qui peuvent être aggravées par la croissance.


Kinésithérapeute : La kinésithérapie qui a pour but de développer les compétences motrices et de prévenir les complications orthopédiques comme la rétraction de certains muscles.

Psychomotricité : Rééduque les troubles du développement psychomoteur au moyens de techniques de relaxation dynamique, d'éducation gestuelle, d'expression corporelle ou plastique et par des activités rythmiques, de jeux d'équilibration et de coordination :
troubles de la maturation et de la régulation tonique
troubles du schéma corporel
troubles de la latéralité
troubles de l'organisation spatio-temporelle
dysharmonies psychomotrices
maladresses motrices et gestuelles, dyspraxiesdébilité motrice
instabilité psychomotriceinhibition psychomotricetroubles de graphomotricité à l'exclusion de la rééducation du langage écrit.


L'ergothérapie :

Elle a pour but de développer les compétences motrices particulièrement au membre supérieur avec des activités plutôt ludiques : l'ergothérapeute évalue également les limitations dans les gestes de la vie quotidienne afin de proposer des adaptations : en cas de troubles dans les activités de construction et graphiques, elle peut proposer une rééducation adéquate. Après avoir examiné la personne, l'ergothérapeute propose les solutions techniques nécessaires : aménagement du mobilier, communication, habillage, hygiène … Note : il existe peu d'ergothérapeutes libéraux hors des hôpitaux, des SESSAD, des CAMSP , mais il est possible d'obtenir des séances de suivi à domicile ou au centre (ou à l'école) fréquenté par l'enfant, en demandant une prescription médicale à un médecin, complétée d'un bilan effectué par un ergothérapeute, préconisant un suivi. Constituer un dossier devant la MDPH en demandant à avoir droit à l'AEEH pour que soit prise en charge une partie du coût des séances d'une heure (demander un devis à l'ergothérapeute).
 
L'orthophoniste : en cas de retard de parole et langage
Orthoptiste : spécialiste de la rééducation des troubles de l'oculomotricité

L'avantage du libéral est que vous choisissez vous-mêmes les intervenants cités ci-dessus.


Soit dans le cadre d'institutions telles que :

CAMPS : Cendre d'Action Médico-Social Précoce pour les enfants de 0 à 6 ans
CMPP : Centres Médico-Psycho-Pédagogiques
SESSAD, SESSD : Service d'Education et de Soins Spécialisés à Domicile dans lesquels la plupart des soins peuvent être prodigués.

L'avantage de ces institutions est que tous les corps de métiers cités ci-dessus sont regroupés et votre enfant est suivi par une équipe.

 

Contactez la MDPH de votre région afin de reconnaître le handicap de votre enfant. 


Dans tous les cas, il est très important que le diagnostic soit précoce et également que toutes les personnes intervenant auprès de l'enfant, rééducateurs et parents, travaillent de concert.

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×